Panier

Coaching & Entrepreneuriat

9 choses qui craignent totalement d’être un solopreneur

By 4 mars 2020mars 24th, 2020No Comments

Si ces 9 raisons ne vous effraient pas totalement, alors vous êtes peut être fait pour la vie de solopreneur.

Travailler pour vous-même ressemble souvent à un troupeau de licorne ornées de paillettes et de crème glacée et surtout ne croyez personne qui dise le contraire. Haha, oui c’est souvent la sauce que l’on nous vend mais c’est faux. Être solopreneur, ça peut carrément être bien nul 👎. C’est à dire, pas toujours rose à paillettes !!

solopreneur captain gini

Dans cet esprit, je voulais aujourd’hui mettre en avant certains aspects de ce style de vie afin que vous réalisiez que ce l’on voit sur les réseaux n’est pas forcément tout à fait exact. Non, être solopreneur, ce n’est pas des vols de première classe, des hôtels somptueux et poser son ordinateur portable à la plage !

Donc voici les 9 points qui craignent vraiment quand on est solopreneur.

1) Il n’y a qu’une seule personne pour faire les choses : vous-même.

Lorsque vous démarrez votre entreprise comme solopreneur pour la première fois, un obstacle assez important se dressera sur votre chemin : vous-même.

Si vous ne faites pas le travail, le travail ne se terminera pas tout seul et vous serez réduit à manger des pates les prochains mois. Donc si vous êtes malade, fatigué ou juste un peu dans le mou, et bien, tant pis pour vous, cela ne change rien, vous devez quand même bosser à 200%.

Au fur et à mesure que votre entreprise grandit, vous pouvez engager du personnel (et même dans ce cas, la transition peut être difficile), mais pour réussir ceci, vous devez être discipliné et avoir des habitudes productives en place, sinon vous risquez de ne pas sortir la tête de votre plat de nouille.

2) Séparer les finances personnelles de celles liées à l’entreprise est presque impossible

En effet, votre business et vos finances personnelles sont en grande partie liées. Par exemple, lorsque vous faites appel à des prestataires extérieurs pour vous accompagner sur l’une des taches de votre projet en cours (que cela soit pour un client ou pour vous même), vous aurez l’impression que cet argent sort directement de votre poche plutôt que de l’entreprise.

4 ans pour ma part et c’est toujours une chose difficile à intégrer.

Ce sentiment peut de plus être amplifié lorsque vous êtes dans une période de ralentissement d’activité ou en manque de nouveaux clients. L’absence de salaire régulier peut causer des périodes d’anxiété et jouer sur l’équilibre entre la vie professionnelle et personnelle.

3) La fameuse question “Alors, qu’est ce que tu fais ?”

Allez-y, demandez-moi ce que je fais.

En fonction de qui vous êtes, du jour où vous me le demandez et de mon humeur, vous pourriez recevoir l’une des réponses suivantes :

  • J’ai une agence de marketing digital
  • J’aide les gens à créer des petites entreprises qui leur permettent de quitter leur emploi et d’être autonome
  • Je crée de la formation en ligne
  • Je suis en vacances toute l’année

Je pourrais vous répondre n’importe laquelle de ces définitions de ce que je fais comme activité et la plupart d’entre elles sont vraies. Je n’ai toujours pas de réponse précise et exacte tellement le sujet est vaste.

Ce qui, je suppose, est super, car cela signifie que je fais beaucoup de choses et que je garde cela intéressant. Mais tenter de répondre à cette question est une assez difficile et beaucoup de gens ne comprennent pas forcement.

Astuce : Ne dites pas que vous êtes un « entrepreneur ». Vous obtiendrez une expression du type ” les yeux au ciel” et les gens s’imagineront bêtement que vous êtes tout simplement feignant, alors que c’est justement tout le contraire, cherchez l’erreur !

4) La semaine de travail de 7 jours

Ne vous méprenez pas, je prends beaucoup de vacances. Je vais dans beaucoup d’endroits et fais beaucoup de choses qui me plaisent.

Mais peu importe où je me trouve, ou ce que je suis en train de faire, il est fort probable qu’intérieurement, je sois en train de cogiter aux taches que je vais devoir entreprendre prochainement, aux résultats, stratégies, idées, etc… Et je dois vous avouer quelque chose, cela me plait.

En effet, il y aura toujours quelque chose que vous pourriez ou devriez faire pour votre entreprise. Toujours. Travailler tôt le matin, tard le soir et le week-end fera partie du voyage. Il faut donc s’y préparer et ne pas procrastiner. Jamais.

Bien sûr, cela vous permet de faire de la rando un mardi si vous le souhaitez, ou d’aller travailler dans un bon café sur une terrasse face à la mer… Mais lorsque vous êtes en train d’explorer une nouvelle ville, vous aurez toujours un minimum de stress dû à votre travail.

5) L’incapacité à prendre des risques

C’est surement peut logique et c’est peut-être juste seulement moi. Mais il est important de souligner que cela peut être le cas aussi.

Je dis vraiment très souvent qu’il faut prendre des risques dans la vie, et que oui c’est seulement cela qui fera que les choses changeront. Et que de toute façon, un risque peut être calculé… Cependant, même si on sait cela, la prise de risque en tant que solopreneur peut-être difficile.

Une fois que vous avez un système qui fonctionne, le changer peut paraître effrayant. Je peux à peu près prédire le nombre de ventes de Gini Concept Design (mon agence) que je recevrai dans un mois, le nombre de personnes qui m’enverront une demande de devis, le nombre de devis validé, etc.

Tout fonctionne. Mais cela ne pourrait-il pas être mieux ? Pourrais-je apporter des changements majeurs et développer davantage l’entreprise ? Absolument.

Cela impliquerait-il d’apporter des changements et de prendre un risque important qui conduirait finalement à tout recommencer à zéro ?

Bien sûr !

Cela peut donc être difficile en tant que solopreneur de faire le pas sachant que les charges continuent d’exister, que c’est encore de l’énergie à fournir pour des projets dont on est sûr de rien…

A vous donc d’analyser si vous êtes capable de prendre des risques de changements majeurs dans votre entreprise pour la faire évoluer.

guide captain gini gratuit online business

 

6) Vous êtes celui qui doit être flexible

Oui, j’ai compris, j’ai un horaire flexible. Mais je dirige toujours une entreprise et travaille plus de 50 heures par semaine (en général).

Lorsque vous avez un horaire flexible, les gens peuvent s’attendre à ce que vous travailliez avec eux, ce qui peut parfois être gênant voir improductif.

Vous êtes également celui qui peut être disponible pour sortir à des moments inattendus. Est-ce qu’un ami a un jour de congé et veut aller à la montagne ? Vous êtes la bonne personne ! Quelqu’un d’autre veut aller à un cours de gym à 10h ? Bien sûr, je vais venir !

Cette flexibilité est agréable et c’est ce qui finalement fait vraiment toute la différence, mais il peut être difficile d’être toujours disponible.

Et puis il y a ces moments où c’est l’inverse, où c’est vous qui souhaitez faire un break à un moment inattendu et les autres, au travail, ne sont pas dispo 😂

7) Le voyage permanent est un grand rêve avec une réalité frustrante

Ah, le rêve de voyager à travers le monde tout en gagnant des milliers d’euros chaque mois grâce à son ordinateur portable.

Ce rêve est bien une réalité pour beaucoup de gens. Cependant, ce n’est pas aussi facile qu’on ne le pense.

Lorsque je suis constamment en déplacement, il est presque impossible de faire un travail qui développera mon entreprise. Je peux la maintenir, mais la croissance est difficile, voire impossible.

Ainsi, lorsque des personnes explorent tous les jours et s’attendent à construire leur entreprise, elles se retrouvent souvent submergées et frustrées, car faire le nécessaire peut s’avérer difficile et chronophage.

Mon conseil ? Voyagez lentement et construisez-vous des routines, même en voyage.

Restez dans des lieux au moins une à deux semaines à chaque fois et, le premier jour, déterminez l’emplacement de votre « bureau » et vos « heures de bureau ». Au-delà de votre productivité améliorée, cela vous donnera en plus l’occasion de vivre pleinement le lieu où vous vous trouvez localement.

Si vous êtes dans une nouvelle auberge tous les jours ou tous les deux jours, vous donnerez la priorité à l’aventure plutôt qu’au travail et vous ne ferez jamais grand-chose au final.

Vous ne souhaiteriez pas devoir abréger l’aventure trop tôt n’est-ce pas ?

8) Un manque de respect significatif en tant qu’entrepreneur

Les entrepreneurs ou les solopreneurs sont souvent comparés aux startups ou au freelance. Ce que j’ai trouvé, c’est que beaucoup de personnes dans les startups se moquent bien de ce que je fais en tant que solopreneur.

Peu importe le fait que je gagne beaucoup d’argent, que j’aide directement beaucoup de personnes et que j’ai un bon équilibre entre travail et vie privée, de nombreuses personnes dans le monde des startups ne sont tout simplement pas intéressées. Manque de connaissance du domaine ? Formatage ?

Même si aujourd’hui je m’en fiche un peu, c’est aussi une chose pour laquelle je n’étais pas préparé. Tout comme la question en #3, “qu’est-ce que tu fais ?”

Je pense que ce que des milliers d’autres indépendants géographiques et moi-même faisons est plutôt intéressant, et que cela montre juste une autre façon de travailler, de vivre avec les avantages de gagner sa vie sans les contraintes patronales et du fameux 9h-17h.

9) Les avantages (ou le manque de ceux-ci)

Une question que je me pose fréquemment est liée à l’idée d’avantages, ou dans mon cas, à son absence.

  • “Comment payez-vous pour l’assurance maladie ?”
  • “Que faites-vous pour épargner en vue de la retraite ?”

La réalité ? Je paie mon assurance maladie de ma poche et je m’organise aussi de ma poche pour peut-être prévoir une retraite. Pas de cotisations, allocations, aide, ou quoi que ce soit. Tu bosses – tu gagnes // tu arrêtes de bosser – tu crèves ! 😂

C’est le seul, à mon avis, véritable inconvénient d’être solopreneur et la véritable source de stress.

Oui, ces choses peuvent franchement être rasoirs, mais…

Bien que oui, tout cela est la réalité de l’entrepreneuriat en solo, je peux définitivement affirmer que les avantages dépassent de loin ces inconvénients.

Au cours des 6 dernières années, j’ai fait toutes sortes de choses que je n’aurais jamais pensé possible en un million d’années, et si ce n’était pour la liberté et la flexibilité offertes par le travail, cela n’aurait probablement pas été le cas.

Quel genre de choses ? et bien la suite dans un prochain épisode 😉

Si c’est un style de vie que vous pensez être prêt à explorer, partagez le dans les commentaires. C’est toujours un plaisir de connaître les beaux projets des gens 😘

 

CLIQUEZ ICI pour prendre rendez-vous et bénéficier de 30 minutes GRATUITES de conseils stratégiques pour votre business. 

Laisser un commentaire