Panier

AsieThaïlande

Centre de conservation des Gibbons à Phuket

By 15 janvier 2020avril 27th, 2020No Comments

Pendant votre séjour à Phuket, pourquoi vous ne prendriez pas le temps de vous livrer à des activités inédites en visitant le centre de réhabilitation de Gibbon dans le parc national de Khao Pra Thaew.

 

Vous aurez non seulement l’occasion de voir ces animaux étonnants de près, mais vous pourrez également beaucoup apprendre sur la nécessité de préserver le gibbon.

Attention, ce n’est pas un zoo et les enfants agités et bruyants ne sont pas les bienvenu pour la tranquillité des gibbons.

Pourquoi la conservation de Gibbon est-elle importante?

Même s’il est illégal de capturer ou de garder des Gibbons comme animal domestique en Thaïlande, et ce depuis de nombreuses années, cette pratique est malheureusement encore très répandue (voir même au-delà des frontières thaïlandaises).

Les lois sont inefficaces en partie parce que la police ne les applique pas.

Les gibbons sont généralement gardés comme animaux de compagnie et utilisés comme attractions touristiques par des marchands ambulants qui vendent des photos de touristes tenant un gibbon. Dans les lieux touristiques tels que Patong, les primates sont souvent gardés dans des bars et des discothèques. Beaucoup sont maltraités et certains sont même mutilés.

Avis à nous, chers touristes, de ne pas encourager ces tristes activités en prenant des photos.

Malheureusement, ces Gibbons capturés ont une très courte “vie active”. Lorsqu’ils atteignent l’âge de 6 ou 7 ans, ils développent des dents canines et deviennent souvent plus agressifs. Une fois qu’ils ne sont plus mignons et complaisants pour les touristes, beaucoup sont tués.

D’autres ont les dents arrachées et sont enchaînés ou maintenus dans de minuscules cages. Les plus chanceux sont remis à des organisations telles que le centre de réadaptation de Gibbon de Phuket ou de Chiang Mai.

Le centre de réhabilitation de Gibbon

Géré par la Fondation des animaux sauvages de Thaïlande (WARF), le centre de réadaptation de Gibbon a été ouvert dans le parc national de Khao Pra Thaew en 1992. Le parc est payant (200 bahts à peine), mais l’accès au centre lui-même est gratuit. Le centre compte entièrement sur des dons et des volontaires pour mener à bien son important travail.

L’entrée du centre est très sobre et discrète, sans signalétique sophistiquée, marketing, ni gadgets sophistiqués. Il y a un petit affichage sur les types de gibbons trouvés à Phuket et un autre sur le processus de réhabilitation.

Une simple boutique de souvenirs est la seule activité commerciale visible. Le jour de ma visite, seuls deux volontaires, un couple de canadiens très sympathiques, étaient “en service”.

A travers eux, j’ai appris l’histoire du centre et son travail dans la conservation de Gibbon pendant près d’une heure. Ensuite, j’ai été libre de visiter certains des Gibbons et de poser des questions. Le Centre libère les Gibbons réhabilités dans le parc national et nous pouvons entendre leurs chants résonner à travers la forêt. C’est extraordinaire à entendre.

 

Six Gibbons ont élu domicile dans le centre, car ils ne peuvent pas être relâchés dans la nature ou ont « échoué » lors de tentatives de réhabilitation.

Les Gibbons activement réhabilités ne sont pas montrés au public : ils sont progressivement retirés du contact humain afin de pouvoir retourner dans la forêt.

Mais le travail du centre de réadaptation de Gibbon ne se termine pas avec la libération de l’animal. Tous les Gibbons libérés sont surveillés pour assurer leur sécurité. Tout animal qui ne se débrouille pas bien dans la nature est ramené au centre pour une rééducation ultérieure avant de réessayer.

Comment vous pouvez aider les Gibbons de Phuket

Si vous voyagez en Thaïlande – ou ailleurs en Asie du Sud-Est, où habite les Gibbons -, vous pouvez faire quelque chose de simple pour aider à mettre un terme à ce commerce odieux :

  • N’achetez pas de gibbons ni aucun produit fabriqué à partir de ceux-ci. Sachez que les gibbons vendus comme animaux de compagnie ont été illégalement capturés dans une forêt.
  • Ne payez pas pour que votre photo soit prise avec un Gibbon. Ce n’est pas mignon, et vous ne faites qu’encourager une pratique cruelle et illégale. Apparemment, les marchands ambulants avec des gibbons et d’autres animaux sont assez courants à Patong. Croyez-moi, vos vacances ne seront pas gâchées si vous n’avez pas de photo avec un singe sur les épaules.
  • Ne fréquentez pas les discothèques et bars avec des Gibbons sur les lieux. Ils n’appartiennent pas aux bars. Ils n’appartiennent pas à de minuscules cages. Les regarder fumer des cigarettes et boire du Coca-Cola n’est pas drôle, et ce n’est certainement pas un divertissement. Ces locaux ne méritent pas votre argent.
  • Si vous rencontrez des preuves de braconnage, avertissez les autorités telles que la police locale (mouais!!) ou le département des parcs, de la faune et des plantes du gouvernement thaïlandais.
  • Soyez un touriste responsable et soutenez les activités qui encouragent la conservation de la forêt tropicale. Cela protège l’habitat des Gibbons. De même, n’achetez pas de produits fabriqués à partir de bois d’œuvre de la forêt tropicale humide, ce qui entraîne la déforestation.
  • Visitez le centre de réadaptation de Gibbon, en plus, c’est très sympa de se faire une petite rando dans un beau parc national, dans la jungle et sa cascade.
  • Faites un don ou achetez quelque chose dans leur boutique (même une carte postale ou un porte-clés peut aider). Après votre visite, informez vos amis et les autres voyageurs du centre de réadaptation Gibbon et de son travail important. Vous n’avez pas besoin de faire une grosse contribution pour aider.

 

Si vous êtes passionné par la conservation de Gibbon et que vous avez les qualifications requises, pourquoi ne pas envisager de faire du bénévolat au Centre de réadaptation Gibbon ? Selon leur site Web, si vous avez une expérience en biologie, en écologie, en éducation, en conservation ou en écotourisme, ils aimeraient votre aide.

Mais même si vous ne visitez pas Phuket de sitôt, vous pouvez toujours faire la différence:

  1. Adoptez symboliquement un gibbon.
  2. Faites un don en ligne sur : www.gibbonproject.org

Le centre de réadaptation de Gibbon est une organisation caritative à but non lucratif enregistrée en Thaïlande.

Comment trouver le centre de réadaptation Gibbon

Le centre de réadaptation Gibbon est situé dans le parc national de Khao Pra Thaew, dans le centre de Phuket. En entrant dans le parc national, le centre est sur le chemin de la cascade Bang Pae (située à seulement 400 mètres et qui constitue une belle promenade dans la forêt pluviale).

thailande gibbon rehabilitation center captain gini1

De nombreuses agences de voyage proposent des excursions dans le parc national et au centre de réadaptation Gibbon, mais malheureusement, elles combinent cette visite avec la visite d’un établissement voisin qui abrite un élevage et dressage de bébés éléphants, je vous passe cet autre terrible sujet.

Si vous préférez ne pas monter à dos d’éléphant et pour cause, il est préférable d’engager un chauffeur ou d’utiliser votre propre moyen de transport.

Il y a aussi un restaurant de base, des toilettes et quelques stands vendant des rafraîchissements juste à côté de l’entrée du centre de réadaptation Gibbon.

 

Vous avez aimé ce post ? Épinglez-le pour plus tard ou laissez-moi un message dans les commentaires ci-dessous !

Centre de conservation des Gibbons à Phuket

Laisser un commentaire