Amérique du SudArgentine

Le tango, passion gitane !

By 9 janvier 2016 juillet 13th, 2019 No Comments

Que cela soit dans une école ou pour le divertissement, le tango, « nouveau flamenco », est très populaire auprès des argentins. Depuis les premières vagues d’immigration venues d’Espagne jusqu’à celles des années 90, ou encore aujourd’hui, c’est une danse qui éveille les passions dans tout le pays.

tango buenos aires captain gini 5

C’est peut-être le son de la guitare, les jeux de jambes, le chant, le rythme ou les tenues… C’est peut-être l’histoire, l’ambiance ou le folklore… Ou un peu de tout !

Le flamenco, issu donc de l’immigration espagnole, des racines andalouses, s’est adapté, transformé pour devenir le tango argentin d’aujourd’hui. Une étreinte passionnée avec cette force viscérale sur des temps 4 par 2. Une véritable tradition !

Mais quelle que soit son origine, la danse née du peuple et est modifiée par le passage du temps, la tradition et le lieu où elle se joue, ici en Argentine. C’est un art vivant, serrant ses racines et la tradition tout en se blottissant sur les vagues du progrès.

Aujourd’hui, avec la prolifération des milongas où se déploie le tango, la croissance des clubs de flamenco dans les villes à travers le pays, il est clair que la danse coule dans les veines des argentins.

Peu importe le sexe, l’âge, la religion, la classe sociale, tout le monde danse le tango. Un pur état d’esprit, une passion. Homme ou femme, seul ou en couple, le samedi, le dimanche ou tous les jours de la semaine, les argentins dansent.

tango buenos aires captain gini 4

De passage à Buenos Aires, j’ai connu la frustration à Catedral (lieu mythique du tango) en regardant, assise sur ma chaise et mon verre à la main, ces couples danser avec intensité. J’ai eu le cœur battant en dansant moi-même ses mouvements gracieux, féroces et rythmés sur les gémissements de la guitare et de l’accordéon à la Confeteria Ideal en après-midi.

tango buenos aires captain gini 3

tango buenos aires captain gini 2

Toutefois, pour devenir un pro du tango, il s’agit d’un véritable défi, car techniquement, c’est assez compliqué. Il faut avoir une bonne oreille et du rythme. Il faut au moins deux ans avant de maîtriser parfaitement les mouvements des mains, le jeu de jambe. Il faut également être un peu têtu et déterminé et considérer la danse avec grâce et dignité.

tango buenos aires captain gini 1

Si vous allez en Argentine, et que vous souhaitez simplement admirer et satisfaire votre curiosité, de nombreux professionnels s’adonnent au tango dans les bars, surtout dans la capitale.

Olé !

Vous avez aimé ce post? Épinglez-le pour plus tard ou laissez-moi un message dans les commentaires ci-dessous!

Le tango passion gitane

Laisser un commentaire