AsieCambodge

Horreur à Toul Sleng Genocide Museum

By 7 février 2016 juillet 13th, 2019 2 Comments

Avant 1975, Toul Sleng était une école – un ensemble de bâtiments composés de salles de classe dans une enceinte murée. Lorsque les Khmers rouges sont arrivés au pouvoir, ils l’ont converti en prison S-21 et en haut lieu d’interrogatoire, administré par Kaing Guek Eav.

toul sleng genocide museum captain gini7

Les détentions au sein de la prison ont eu lieu dans de minuscules cabines de briques et les détenus étaient systématiquement torturés, parfois sur une période de plusieurs mois. Le but était d’obtenir les «aveux» souhaités, après quoi la victime était systématiquement tuée sur le champ d’exécution de Choeung Ek, juste à l’extérieur de la ville. S-21 a traité plus de 17 000 personnes!

Toul Sleng est aujourd’hui un musée, un monument et un témoignage de la folie du régime des Khmers rouges. Presque tout a été laissé dans l’état où il se trouvait lorsque les Khmers rouges l’ont abandonné en janvier 1979. La prison a tenu des dossiers impressionnants, laissant des milliers de photos de leurs victimes, dont beaucoup sont exposées. Des peintures de la torture à la prison sont exposées, réalisées par Vann Nath, survivant de Toul Sleng.

L’ambiance est horrible. Il est même interdit de sourire pour le respect des victimes. On n’a de toute façon pas vraiment de sourire.

A l’entrée, on retrouve le règlement de la prison, appliqué par les gardiens.

toul sleng genocide museum captain gini6

Les bâtiments de l’ancienne école sont donc constitués des plusieurs bâtiments de trois étages chacun avec plusieurs pièces (anciennement des salles de classe) aux volets bleu pale. Des barbelés et des grilles ferment les balcons.

toul sleng genocide museum captain gini5

Dans certaines pièces se trouvent de vieux lits en ferraille où étaient enchaînées les personnes interrogées et torturées.

toul sleng genocide museum captain gini4

D’autres pièces accueillent des panneaux qui retracent l’histoire de la prison est de l’oppression des Khmers Rouge. On peut également voir des peintures difficiles à regarder qui dénoncent les procédés de torture utilisés.

Mais il y a encore pire avec des photographies des personnes entre la vie et la mort, couvertes de sang et décharnées. Les portraits de ces femmes et hommes montrent des visages sans expression, perdus dans un monde qu’ils vont bientôt quitter dans d’atroces souffrances.

toul sleng genocide museum captain gini3

Au centre des édifices, plusieurs tombes blanches et une potence utilisée également comme procédé d’interrogation.

toul sleng genocide museum captain gini2

Pour ma part, j’ai pleuré sur place et j’ai été malade tout le restant de la journée. A tel point, que j’ai renoncé à poursuivre la visite des champs d’extermination à 15 km de Phnom Penh.

Cet endroit m’a fait mal au sens propre du terme. Mais c’est un lieu qu’il faut visiter pour se souvenir de ce que l’Homme est capable de faire.

toul sleng genocide museum captain gini1

Informations pratiques

Situé au coin de la rue 113 & 350, l’entrée coûte 3 dollars. Le site est ouvert au public tous les jours entre 8h et 17h. Attention, il arrive que les guichets soient fermés à l’heure du déjeuner.

Vous avez aimé ce post? Épinglez-le pour plus tard ou laissez-moi un message dans les commentaires ci-dessous!

Horreur à Toul Sleng Genocide Museum

2 Comments

  • Rob75 dit :

    Bonjour,

    C’est bouleversant, pour ma part j’ai déjà vécu cette expérience sur le camp d’Auschwitz et je n’ai plus été le même homme depuis. Malheureusement des génocides continuent de par le monde, c’est triste mais il faut tout de même se dire que la majorité des hommes sont bons !

    Rob

    PS : né en 17

  • admin dit :

    En effet Rob, c’est aussi bien de le rappeler, l’homme sait aussi faire de bonnes choses 🙂

Laisser un commentaire