A travers le Myanmar

L’un des joyaux les plus mystérieux de l’Asie s’ouvre enfin à l’accueil de visiteurs en quête de pagodes longtemps cachées, de paysages aux couleurs vives et de prélassement dans son charme d’antan.

DSC_1153

Pendant plus d’un demi-siècle, le Myanmar a gardé ses portes fermées aux circuits touristiques frénétiques de l’Asie du Sud-Est. Mais en 2012, les frontières s’ouvrent aux voyageurs internationaux, révélant un monde riche et exotique. Le Myanmar a été l’une des destinations la plus attendues sur mes 6 mois de sac à dos en Asie du Sud-Est.

Le Myanmar est un régal pour les sens. Panoramas à couper le souffle, temples antiques, lutte de parfums d’épices et d’encens, cuisine savoureuse et rythmes tranquilles qui attendent le voyageur intrépide. J’y ai presque retrouvé tout l’excitation et l’essence de mon voyage en Inde il y a deux ans, la facilité en prime !

Temples étincelants

Le plus emblématique temple de tout le Myanmar est la pagode dorée Schwedagon, nichée bien en évidence au sommet de Singuttara Hill qui surplombe la ville de Yangon. Aucun voyage au Myanmar ne serait complet sans la visite de cette pagode, vieille de plus de 2000 ans. C’est le temple bouddhiste le plus sacré du pays.

DSC_9531

Un autre point de repère populaire est la Pagode Sule qui se trouve à un rond-point, au cœur du centre-ville de Yangon. Ses artères mènent à d’autres sites du patrimoine et des temples scintillants comme la Pagode Botahtoung.

Plus au nord, sur les plaines centrales de Bagan, on trouve d’anciens temples bouddhistes qui datent du 9ème siècle.

DSC_0258

Pendant ce temps, le Golden Rock, perché sur le sommet du mont Kyaikitiyo, attire de fidèles pèlerins qui viennent de partout. Recouvert de feuille d’or, cet énorme rocher a soi-disant été naturellement suspendu sur le bord de la falaise depuis un siècle et serait tenu en équilibre grâce à un cheveu de Bouddha! haha.

DSC_2378

Les pagodes incroyables du Myanmar ne sont pas seulement de grandes expressions de la foi, mais aussi des vitrines massives de génies anciens et puissants du royaume du Myanmar.

Reliques coloniales

Yangon abrite également une myriade de bâtiments style Art déco qui reflètent son passé colonial. Les Britanniques ont quitté le pays en 1948 mais beaucoup de ces bâtiments subsistent. Parmi les structures classiques à voir, on trouve la Haute Cour, Le Ministère, le Stand Hôtel, l’Hôtel de ville et le Port Authority Building.

DSC_9667

Ayant le plus grand nombre de structures coloniales encore intactes, Yangon est une ville attrayante pour les amateurs d’architecture et les passionnés d’Histoire.

Rafraîchissant et dramatique

Épargnée par le tourisme de masse, les montagnes embrumées du Myanmar, les lacs vierges, les rivières qui murmurent et les cascades offrent une escapade idyllique. Les accros à l’adrénaline trouveront leur havre avec le trek au départ de Kalaw et Hispaw dans le nord.

20141123_094310

J’ai voyagé avec une amie et nous avons marché sur des rails de train désuets, traversé les collines verdoyantes de Shan, dormi dans les villages aux maisons en bois sur pilotis… C’était un voyage pittoresque avec vue sur les champs de riz, de chili, les grands vignobles et les cascades.

20141123_123012

Le Lac Inle est la principale attraction touristique dans l’état de Shan du Myanmar. On y trouve le peuple d’Intha (qui vit sur l’eau et de la pêche), une communauté autonome qui coexiste avec la tribu indigène Padoung et leurs belles femmes au long cou.

DSC_1774

Le lac Inle est un labyrinthe de potagers flottants où se trouve des monastères en bois de teck, des échoppes de tissages de soie, d’atelier du travail de l’argent, de fabrication de cadres et de fabriques de cigares.

DSC_2073

La principale attraction du lac est de voir les habitants ramaient en utilisant une jambe, en équilibre délicat sur la poupe d’une longue pirogue, et ramasser les poissons en utilisant leur panier conique.

DSC_1974

Beauté distinctive

Heureusement, loin de l’influence des modes vestimentaire occidentales, les tradition du Myanmar reste intangible avec le port du longyi, la jupe « paréo » pour les hommes et le htamein pour les femmes. Il est même porté au bureau, à l’école et même en soirée ! Bien que très rependue dans toute l’Asie du Sud-Est, il est le plus fréquemment porté au Myanmar et ce pour un grand éventail d’occasions.

DSC_0678

Les traitements d’embellissement traditionnels sont encore très populaires. Vous pourrez voir des femmes et des enfants (parfois même des hommes) se promener le visage peint avec du thanaka, une poudre blanche jaunâtre. C’est une sorte d’écran solaire naturel fabriqué à partir d’écorce d’arbre de thanaka.

20141124_073612

Cuisine délicieuse

Personne ne meurt plus de faim au Myanmar, ou presque ! Vous pouvez trouver des stands de nourriture partout, barbecue de porc, soupe de nouilles, fruits, collations frites, etc. Le paysage culinaire du Myanmar est aussi divers que ses habitants… une fusion d’influences d’Asie.

DSC_9957

Les habitants sont des hôtes très aimables. Il est commun de se voir offrir un encas lors de la visite de leurs maisons, et d’être invité à partager leur repas. Sachant que les Birmans ont interdiction formelle d’héberger pour dormir des étrangers, ils se rattrapent avec leurs cuisines !

Nation touristique conviviale

Le Myanmar ne possède déjà plus le charme du vieux monde. Aujourd’hui, les tours lisses sont partout, côte à côte avec les édifices du patrimoine national. Cependant, le Myanmar n’a pas encore de grands centres commerciaux, de chaines de restauration rapides internationales ou encore d’Internet haut débit… mais le pays possède tout de même des commodités modernes. Il n’y a pas pénurie de logements, en particulier dans les destinations touristiques connues les plus importantes comme Yangon, Bagan, Mandalay et le lac Inle.

Au-delà de son assortiment d’attractions, le vrai charme du Myanmar réside aujourd’hui dans ses habitants – joyeux et sincères. Malgré la barrière de la langue, les habitants sont très patients avec les étrangers. Cela se termine souvent par de bons fous rires. Faire passer votre message n’est pas vraiment un défi stressant, mais c’est toujours un bon moyen d’apprendre quelques mots locaux.

DSC_9622

Voyager au Myanmar est aussi facile que voler dans les avions nationaux entres les nombreux aéroports ou sauter dans l’un de ses bus touristiques confortables. Vous pouvez également choisir de voyager en train ou en bateau le long de la célèbre rivière Ayeyarwady.

En termes de transports en commun, vous aurez du mal à trouver un chauffeur de taxi plus honnête et courtois que les birmans. Même s’ils conduisent sans taximètre, rassurez-vous !, vous aurez un prix réel et raisonnable. L’absence de vendeurs à la sauvette agressifs permet de découvrir le pays sans être constamment harcelés pour acheter des babioles touristiques ou d’être suivi par des colporteurs de souvenirs arrivistes. Cela dit, soyez sûr d’avoir prévu assez de poids disponible dans vos bagages au retour ! Les ombrelles colorées et peintes à la main de Bagan sont parmi les plus appréciés des souvenirs, les complexes tapisseries à motifs, les textiles tissés à la main et les sculptures en pierre sont partout, en particulier à Mandalay.

DSC_2262

Avec leurs sourires chaleureux et conviviaux, les gens de ce pays aux couleurs parfaites se prêtent à des photos incroyables. Ils sont généralement tout à fait disposés mais pensez toujours à demander poliment en premier et à faire la conversation, vous apprendrez tellement !

Je peux honnêtement dire qu’il n’y a jamais un moment d’ennui sur notre voyage. Chaque jour, quelque chose de nouveau à découvrir – que ce soit une nouvelle pagode, un plat délicieux, un fou rire, un mot de la langue…! Ici, il est facile de se faire amis avec d’autres voyageurs, en foulant les mêmes sentiers et partager un bonheur commun, découvrir les multiples facettes de ce joyaux qu’est le Myanmar!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *