Le tour de Bali en scooter, trucs et astuces

Bali, l’une des 2000 îles de l’archipel d’Indonésie, ne fait que 5 780 km². Il ne faut pas plus de 8h de trajet en deux roues pour aller du sud au nord en ligne droite. Il est donc très facile de visiter l’ile avec un scooter que l’on aura loué !

IMG_2383

Quelques astuces et règles à suivre pour visiter Bali en scooter.

Les avantages en deux roues

On attrape de sacrés coups de soleil…, Ah non, mince, j’ai dit les avantages !

Bali, ce n’est pas seulement quelques villes telles que Ubud, Sanur, Kuta, etc…, c’est une île où il y a beaucoup à voir en passant par les plages, les temples, les villages, les montagnes, les rizières… A chaque rue, chaque route, on trouve quelque chose que l’on a pas vu ailleurs !

Une moto ou un scooter, c’est l’autonomie ! Et oui bien entendu… On peut s’arrêter où l’on veut pour faire une photo par exemple. On rencontre plus de personnes car en s’arrêtant dans les villages où les touristes ne passent guère, vous aurez l’occasion de vous faire inviter chez les gens, surtout à Bali (et à Java) !!

C’est aussi l’occasion de se débarrasser de son gros sac, que l’on à plus à porter lorsque l’on recherche un hôtel. On peut d’ailleurs s’excentrer et trouver des logements plus abordables puisque que l’on a plus de souci de transport.

Et à Bali, c’est aussi l’occasion de faire des économies car le bus n’est pas donné pour aller de ville en ville !!

Mise à part donc un soleil cuisant qui conduit à porter chemise à manches longues et pantalon pendant le trajet, rouler par ses propres moyens permet une expérience différente des circuits touristiques.

Louer un scooter

A Bali, il est très facile de louer un scooter. Il faut compter environ 50 000 Rp la journée. Si vous prenez plusieurs jours, vous pouvez négocier ! Vérifiez bien que les papiers du véhicule sont dans son coffre et que vous êtes en possession du numéro de téléphone du loueur, au cas où !

Pour ma part, j’ai négocié de louer le scooter 5 jours, que j’ai payé à l’avance en stipulant que peut être je le garderai plus longtemps. Afin d’éviter de devoir rentrer pour prolonger la location, j’ai seulement téléphoné et payé le surplus à la fin comme convenu !

Attention si vous êtes un couple et que vous souhaitez louer un seul scooter pour deux, le loueur risque de vouloir augmenter son prix. Il vaut mieux alors qu’un seul des deux ailles louer le scooter en prenant deux casques !

Vérifier également que le casque est à votre taille. Il n’y a rien de plus désagréable quand celui-ci fait champignon sur votre tête avec la sangle qui vous étrangle quand vous roulez à 80 km/h !

DSC_5128

Pour faire le plein d’essence, il y a des stations-service partout dans chaque ville. Si vous avez mal calculé votre coût, pas de souci, il y a des mini kiosques à « pétrole » partout sur les routes. C’est légèrement plus cher, mais pas des masses. Il s’agit de petite maisonnette où sont stockées des bouteilles de verre remplies d’essence. On s’arrête, on ajoute une ou deux bouteilles histoire de tenir jusqu’à la prochaine station, et hop c’est parti !

Enfin, achetez une carte routière de l’ile. Les indonésiens savent bien se repérer et lire les plans. Si vous êtes perdus, il vous suffira de leur montrer votre destination sur la carte.

Mon sac à dos, comment je fais ?

Certains le gardent sur le dos, d’autres l’arnachent sur une grille à l’arrière. Je préfère le coincer à l’avant entre mes jambes. Mon sac à dos n’est pas très gros, c’est donc plus facile pour moi.

Rouler à Bali (et le reste de l’Indonésie)

En Indonésie, on roule à gauche. Pour ceux qui ne sont pas habitués, allez-y doucement au début dans les carrefours et les ronds points. D’autant plus, que l’Indonésie, c’est un grand bazar au niveau de la conduite.

IMG_2473

La grande pratique, c’est le klaxon, qui ne veut pas dire « pardon, je peux passer ? » mais plutôt « poussez vous, je passe ! ». Donc si tout le monde klaxonne, et bien tout le monde passe, haha! Il faut donc être plutôt vigilent. Un feu rouge ne veut rien dire, et une priorité…. heu, de quoi parle-t-on ?

Donc vigilance dans les villes surtout. Sur les routes intermédiaires, vous aurez tout le loisir de conduire avec aisance et vous pourrez augmenter votre vitesse également. Il y moins de véhicule !

IMG_2430

Si vous comptez louer un scooter et rouler avec sur différentes îles, vous avez la possibilité d’emprunter les ferrys. Je ne connais pas exactement le coût pour faire une traversée avec un scooter mais bon, c’est faisable !!

Quelques astuces avec la police

Ne croyez surtout pas que vous serez logés à la même enseigne que les locaux !! Vous êtes un touriste, vous avez donc de l’argent. Certains ne se font jamais arrêter, d’autres, tous les 10 km. Il n’y a pas de règle, seulement pas de chance.

Le permis international de conduite est obligatoire. Si vous ne l’avez pas sur vous, il vous en coûtera une amende de 150 000 Rp.

Les raisons du contrôle sont généralement bidons. Une sangle pas assez serrée, une simple vérification de papier… Mais au final, le policier garde votre passeport ou votre permis et vous indique le distributeur de billet à côté ! Oui, c’est illégal, et qu’allez-vous faire?

Si vous n’avez donc rien fait, et que vous avez bien votre permis international de conduite (obligatoire, car sinon amende de 150 000 Rp) vous pouvez ruser. A chaque contrôle, vous faite une mine dépitée en indiquant que vous venez justement de vous faire arrêter il y à peine 5 km. Le policier comprendra que vous avez déjà donné votre argent et avec de la chance, vous laissera partir. Cela marche 2 fois sur 3 !!

Vous pouvez également demander un reçu. Cela fera baisser le prix annoncé au départ. Enfin, vous pouvez négocier ! Oui je vous assure, vous pouvez négocier comme on achèterait un short dans un magasin !!

Des contrôles quand même rares, des paysages magnifiques et des routes plaisantes en bord de mer ou dans les montagnes, prenez votre autonomie en scooter à Bali !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *