Luang Prabang, un « Grand » village

Luang Prabang est la deuxième ville du Laos, difficile à croire quand on y arrive ! C’est une ville très calme, récemment inscrite au patrimoine de l’Unesco et où les habitants vivent avec sérénité. On croise des moines à chaque rue et les façades des maisons coloniales de style européen des XIXe et XXe siècles apporte un cachet de petit village.

DSC_4010

Situé sur les rives du Mekong et au milieu des montagnes, elle bénéficie d’un climat agréable où il fait bon vivre. J’ai même eut quelque peu froid en décembre à la tombée de la nuit !

Première ville après le passage de la frontière terrestre en venant de la Thaïlande, le tourisme à évolué fortement en quelques années et les prix ont triplé en 3 ans… Il faut savoir que le Laos est un des pays les plus pauvres et Luang Prabang est un mélange curieux entre moderne et culture ancienne.

On y voit des scooters aux chauffeurs sans casques, des enfants autour de petits feux de bois au coin des rues, le tout au milieu de guesthouses et de restaurants dédiés aux touristes. Sur la rive du Mékong et l’artère principale, il y a un hôtel ou une guesthouse tous les deux mètres, à tel point que certains magasins ayant une activité différente sont obligés de le préciser.

DSC_4173

Entre temples, curiosités naturelles et promenades dans l’arrière ville, voici un aperçu de ce que l’on peut visiter à Luang Prabang parmi cent autres activités.

Le Mekong et la rivière Nam Khan

De nombreux restaurants surplombent le Mekong et vous donne le loisir de boire un verre ou déguster la cuisine laotienne tout en admirant les reflets du soleil sur la rivière.

DSC_4162

Des bateau vous proposent de faire une heure de navigation sur le Mekong.

DSC_4227

De l’autre côté de la ville, vous pouvez traverser le pont en bois qui chevauche la rivière Nam Khan pour 5000 Kips. Vous pourrez ainsi admirer la ville depuis l’autre rive et observer les pièges à poissons des pécheurs, disposés sur la rivière.

Le marché de nuit

Chaque jour de chaque semaine, le marché de nuit s’installe sur la rue principale. Dès 17h, les étals prennent place. Chaque centimètre de stand est calculé selon le nombre de briques le long du trottoir. Les chapiteaux se déplient, on tire des fils électriques pour alimenter les lumières.

luangprabang

Les femmes frappent chaque objet à vendre à l’aide de billet pour porter chance et attirer les clients.

Les femmes viennent vendre des milliers d’objets, issus de l’artisanat local. Leurs bébés et enfants les accompagnent. En fin de nuit, ils dorment au fond, posés sur des couvertures.

Vous y trouverez de tout, bijoux, étoles, tenues traditionnelles, ombrelles, carnets, etc… C’est un lieu touristique mais qui nourrit la population locale et où l’on peut négocier encore les prix.

Mont Phu Si

Au cœur de la ville, le Mont Phu Si abrite un temple dont l’accès coûte 20 000 Kips. Si vous ne souhaitez pas payer, vous pouvez tout de même monter pour avoir la vue sur les alentours.

DSC_4067

La partie non payant abrite des statues de bouddha, une cave, une empreinte du pied de bouddha et des escaliers ornées de sculptures de dragons. Suffisamment de choses à voir pour les petits budgets. Si vous prenez le temps, vous aurez surement l’occasion de papoter avec les moines novices et en apprendre plus sur le bouddhisme et la vie des laotiens.

DSC_4075

Cascades de Kuang Si

A 40 kilomètres de Luang Prabang, ces chutes sont une merveille de la nature. Des eaux limpides d’un bleu laiteux qui tombent sur des roches blanches calcaires. Le tout sur plusieurs étages avec la plus grande pour la fin, le clou du spectacle !

DSC_4046

Il est possible de s’y baigner, et même de grimper jusqu’au sommet des chutes où vous pourrez, à l’ombre des arbres, échapper à la foule. Les enfants auront la joie de sauter dans l’eau à la tarzan grâce à la corde accrochée aux troncs.

Le site est malheureusement très touristique. L’entrée est payante (20 000 Kips). Il y a même des petites cabines pour mettre son maillot de bain. Difficile de prendre une photo sans personnes dessus. Compter 50 000 Kips par personne, l’aller-retour pour vous y rendre en tuk-tuk.

Rue alimentaire

Le parfait endroit pour manger local à moindre coût. A la fin du marché de nuit, vers la place principale, une étroite rue perpendiculaire est remplie de stand de nourriture. 15000 Kips l’assiette (1,50 euros) et vous pouvez y mettre autant de nourriture que vous souhaitez, à condition que cela tienne  !

20150102_173516

Vous avez aussi la possibilité de grignoter ici et là les typiques saucisses laotiennes, du poulet ou du porc grillé, des samossas et des nems, etc…

Si vous pouvez, restez un peu sur Luang Prabang, la ville la plus « spéciale » du Laos !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *