2 mois en Argentine, 9 étapes, 10 346 km

Deux mois en Argentine, des moments intenses, des moments de fous rire, d’autres de galère. Du soleil, de la pluie, des nuages, de la neige, encore du soleil ! Des visites, des balades, des treks, des sorties, et puis des moments plus tranquilles, des moments de vie simplement.

C’est pourquoi, il m’est difficile cette fois-ci de vous d »écrire mon itinéraire au jour le jour. Vous risqueriez de vous ennuyer pendant mes journées relax en compagnie d’autres routards.

carte-argentine-itineraire-captaingini

C’est donc par étape que je vais vous montrer le chemin que j’ai parcouru sur ces 56 jours argentins.

Je suis donc arrivée en Argentine par le nord-est, en passant la frontière bolivienne. Après un train depuis Uyuni, plusieurs bus après la frontière, première étape à Salta.

#1 – Salta

Salta est une ville coloniale avec ses terrasses, ses places animées, ses rues piétonnes et ses boutiques de luxe. Les monuments type coloniaux rose, bleu ou rouge flashy au milieu des places verdoyantes. Une journée pour faire le tour des principaux monuments : la place du 9 juillet, l’Église San Francisco, le couvent de Saint Bernardin. Salta est également une ville d’Art où j’ai visité gratuitement de nombreuses galeries et expositions.

IMG_0552

Une autre journée pour atteindre le sommet du Cerro San Bernado par le téléphérique. On fait une ballade dans le mini parc aménagé et surtout, on admire la vue saisissante sur toute la ville.

#2 – Chilecito – La Rioja – San Juan

C’est la partie argentine où j’ai fait du stop et où j’ai le plus souffert de la chaleur. Marcher en plein désert dans l’attente qu’une voiture passe et vous embarque… C’est également là que j’ai rencontré le plus de locaux, tous aussi adorables les uns que les autres.

Cette partie est magnifique, des étendues rouges, arides. Des fermes éparpillées, des routes d’asphalte qui s’étendent à perte de vue.

En ayant un peu de courage et en gravissant une petite colline, on a l’impression d’avoir le monde à ses pied et on doit plisser les yeux pour voir au plus loin. C’est magnifique !

#3 – Mendoza

La ville sans cachet aux terrasses ombragées, aux avenues bordées d’arbres. L’endroit où j’ai retrouvé mes origines du sud-ouest de la France en buvant du bon vin 🙂

Tour à vélo des Bodégas, où la journée très arrosée m’a même fait oublier de filmer l’intérieur des vignobles. La vidéo se résume alors à mes coups de pédale entre deux verres !

Au final, il n’y a pas grand chose à faire à Mendoza, qui est pourtant la deuxième plus grande ville d’Argentine ! Place, parc et passage, on a vite fait le tour.

#4 – Bariloche – San Martin de los Andes

Un grand saut sur l’itinéraire et ça y est, me voilà arrivée en Patagonie. Une partie tellement magnifique que les larmes ont coulé plus d’une fois devant ces paysages tous plus superbes les uns que les autres.

Bariloche (3)

Bariloche, c’est la petite ville des montagnes, avec ses chalets, ses restaurants de fondue savoyarde et ses pins qui sentent bon. C’est aussi la région des grands lacs au milieu des montagnes aux versants enneigés.

Bariloche - route des 7 lacs (2)

Le froid commence à se faire sentir mais bien couvert, on peux facilement rester en extérieur. J’ai donc fait le circuit chico à vélo, j’ai également pris la route 40 et fait la tournée des 7 lacs jusqu’à San Martin de los Andes. Je me suis également baladé dans la ville en dégustant de succulents chocolats ! La nuit, on se croirait dans une ville médiévale avec ses bâtiments de pierres éclaeirés de lumières jaunes.

Bariloche

#5 – El Chalten

El Chalten est une ville nouvelle, préfabriquée pour les amoureux de la montagne en quête d’ascensions vertigineuses. C’est dans ce décor de rêve que je suis partie en randonnée d’une journée pour gravir en partie le Mont Fitz Roy. On débute le matin au lever du soleil pour voir toute la vallée s’étendre sous nos yeux.

IMG_1986

Au sommet, c’est un décor de neige, de terre rouge, de montagnes à la végétation sèche qui nous entourent. Un des moments magiques du voyage !

IMG_1979

L’ascension est difficile, c’est une journée de 9 heures de marche dont 2 heures où chacun croit qu’il va crever littéralement tant le dénivelé est fort! Mais la récompense en arrivant au pied de la lagune et du Mont mérite tous les efforts !

IMG_1980

#6 – El Calafate

Mon arrivée dans cette ville a démarré avec un compagnon de route. Un chien abandonné qui m’a suivi deux jours en attendant dehors pendant que je logeais dans l’hostel la nuit. Il n’était plus là le troisième matin. El Calafate, c’est la ville de départ pour voir le Perito Morino, l’un des plus grands glaciers au monde.

Perito Morino (4)

J’ai encore aujourd’hui la boule d’émotions dans la gorge en repensant à cette journée tellement c’était extraordinaire. Tout d’abord, on approche le glacier en bateau, puis on enfile ses chaussures crampon pour marcher directement sur le glacier. Des guides nous accompagnent car c’est dangereux entre les crevasses, les plaques instables de glace, etc… On finit en observant le glacier depuis les passerelles aménagées devant. On entend le bruit fracassant du mouvement de la glace, des morceaux tombent dans la mer, c’est magique !

Perito Morino (7)

Au delà du glacier Perito Morino, El Calafate est une ville intéressante avec de belles maisons et où l’on peut observer des flamants roses sur le lac dans la ville.

#7 – Ushuaïa

Ushuaïa, le bout du monde, où il faut traverser le détroit de Magellan en ferry pour y accéder ! Ushuaïa, une grande ville polluée qui surprend par sa modernité. Ushuaïa, entre rêve et réalité.

IMG_2017

Je suis restée 8 jours à Ushuaïa pour visiter la ville et les environs. Une ballade en bateau sur le canal Beagles à admirer l’île aux cormorans et l’île aux loups de mer. On atteint ensuite le phare « les éclaireurs », le dernier phare du bout du monde !

IMG_2015

Randonnée dans le parc national Terra del Fuego que l’on peut atteindre en stop, sur les lagunes et les glaciers. On boit un bon chocolat chaud parce qu’il fait froid… sans blague !! On visite la base navale, le musée et l’on observe la statue d’Eva Peron.

IMG_2013

On oublie pas avant de partir de prendre la photo devant de panneau « Ushuaïa » et de faire tamponner son passeport !

#8 – Buenos Aires

Je n’avais plus envie de repartir. Un vrai besoin de souffler après 4 mois de route. J’ai aimé Buenos Aires, son architecture, ses nuits, ses habitants et leur gentillesse. J’y suis restée 15 jours entre farniente, visites et ballades le nez en l’air. J’y ai également souhaité mes 30 ans 🙂

A Buenos Aires, il ne faut pas rater la rue colorée Carminito de Boca avec ses danseurs de tango, le cimetière de la Recoleta, la plaza de Mayo, l’obélisque, San Telmo, le pont de la Mujer et ses magnifiques bateaux à 3 mâts, la tour des anglais, et tellement encore !

Buenos Aires (1)

J’ai flâné également sur les marchés d’art et dans les bodégas pour y déguster du bon vin chilien et argentin. J’ai dansé le tango dans les Milongas, j’ai dégusté des barbecues au fond de rues ombragées…

Buenos Aires (2)

Il y a tellement de choses à voir, à faire, à visiter à Buenos Aires, qu’il faudrait y rester plusieurs mois !

#9 – Missiones – Iguazu

La région des Misionnes, celle où j’ai retrouvé la chaleur après avoir passé plus d’un mois en Patagonie, est une région de terre rouge ou l’histoire des Missions Jésuites s’apprend dans la ville de San Igniacio. J’y ai visité les ruines et vu le spectacle d’hologrammes dans tout le site à la tombée de la nuit. Impressionnant !

San Ignacio (2)

Pour finir l’Argentine en beauté, avant de rejoindre Rio de Janeiro au Brésil, j’ai passé deux jours aux Chutes d’Iguazu. C’est pour moi le top 1 de mes un an de voyage. J’ai été subjuguée par cette puissance, la beauté du site. La nature est si belle, et les chutes d’Iguazu en sont la parfaite représentation.

Iguazu Brazil (1)

Iguazu Brazil (2)

Vous l’aurez compris, l’Argentine n’a été que magnificence de la nature, solitude et harmonie avec des paysages si différents à chaque étape, si complets et si extraordinaires…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *