La Route de la Mort en VTT, adrénaline et vertige !

Camino de la Muerte, Death Road, Route de la Mort… Quelle que soit la langue que vous utiliserez, cela restera toujours l’une des routes les plus dangereuses au monde ! Et comme j’aime bien les sensations fortes, je me suis dis que j’allais la tenter en VTT.

Camino de la muerte, la death road, la route de la mort

La route la plus dangereuse au monde

Étroite, au bord d’un précipice, elle fait plus de 200 morts chaque année. Aujourd’hui, le trajet le plus dangereux peut être évité en empruntant une route secondaire, plus large, en bonne état et qui traverse plusieurs tunnels. De nombreux camions (entre autres) passent encore par l’ancienne route car les salaires sont plus élevés. Et bien sur, c’est aussi une des attractions les plus prisées du pays !

En VTT

Pour un maximum d’adrénaline, vous avez la possibilité de pratiquer cette route sur une journée en VTT. C’est donc ce que j’ai fait !

Entre 300 et 500 bolivianos pour la journée tout compris. Le vélo, on vous en propose trois sortes allant de celui n’ayant pas de suspension à celui de compétition, d’où la différence de prix ! L’équipement complet de protections conte le froid, les chutes, etc. L’encas entre deux pistes et le buffet à l’arrivée. Le trajet en bus bien entendu et parfois le petit déjeuner avant de partir. Au retour, on vous donne les photos de la journée sur CD.

Au départ de La Paz, un mini-bus, armé des vélos, nous a conduit jusqu’au départ de la Route de la Mort. Avant d’y arriver, on passe un poste de contrôle qui en coûte 25 bolivianos. Cette argent est utilisée pour entretenir la route, enlever les pierres les plus encombrantes, etc.

route de la mort bolivie, camino de la muerte, death road

On vous fait également signer une décharge dans le cs où vous auriez un accident mortel.

Quand il m’ont demandé le numéro de téléphone de mon assurance, j’ai commencé à me demander si c’était vraiment une bonne idée de faire la route de la mort à vélo… ahah !

On démarre ensuite à 4700 mètres d’altitude, pour 4 heures intenses sur le Camino de la Muerte, et finir à 1700 mètres d’altitude. Les 3000 mètres de dénivelé se font largement sentir. On démarre dans les nuages, bien emmitouflé dans son manteau, bonnet, écharpe, gants et j’en passe pour finir en t-shirt, dégoulinant de sueur!

Mais le plus impressionnant, reste bien évidemment la descente, au bord d’un précipice de 1000 mètre à pic, au milieu de la Cordillère des Andes. La végétation autour est magnifique. On est au milieu des montagnes boliviennes, on passe sous des cascades qui s’écoulent sur la route. Le chemin est couvert de grosses caillasses qu’il faut absolument éviter, de trous… Même avec des suspensions (je n’en avait pas prise), les bras en prennent un sacré coup à force de tenir le guidon.

cascade route de la mort

Il faut également faire attention aux voitures ou aux camions qui pourraient arriver en face, dans les virages ou il n’y aucune visibilité… Difficile d’imaginer cette situation quand on descends plein pot sur une route étroite au bord du vide et que les freins, avec ce dénivelé, mettent au moins 10 mètres à faire leur mission ! Et bien entendu, il y a des épingles à cheveux tous les 20 mètres !

Récompense au bout du trajet dans un hostal. Buffet à gogo et piscine sous un soleil d’été ! Et pour le retour, tout le monde reprends le bus pour trois heures de trajet sans effort jusqu’à La Paz.

piscine route de la mort

La vidéo

Parce qu’il n’y a rien de plus parlant, voici la vidéo que j’ai faite de ma journée sur la Route de la Mort en Bolivie.

2 Réponses à “La Route de la Mort en VTT, adrénaline et vertige !

  • Bonjour,

    Je devore ton blog!!! Il est vraiment bien fait et j’adore tes anecdotes 🙂
    Je prépare aussi mon tdm. J’ai longtemps hésité a faire la route de la mort, mais ta vidéo m’a convaincu 🙂 Est-ce que tu te souviens par quelle agence es-tu passée?
    Je suis un peu comme toi, j’ai horreur de  »gros truc de touristes », je préfère me débrouiller toute seule, mais la je pense que ça va être difficile.

    Merci pour ton aide.

  • Merci Marta, cela fait toujours plaisir 🙂
    Pour la route de la mort, je n’ai pas vraiment d’agence précise à te conseiller. Dans le centre ville autour de la rue aux sorcières il y a des agences. Tu demandes à 2 ou 3 en négociant les prix et c’est parti 🙂
    Je pense que tu peux faire cette route par tes propres moyens si tu trouves un vélo VTT. Le seul souci c’est que c’est 60 km de pente. Alors cela signifie aussi au retour 60km de montée…. En passant par une agence, tu es suivi au cas où. Si tu crèves (comme moi) il te change ton pneu tout de suite et tu reviens en bus (2h de route quand même). C’est une activité pour les touristes biensur mais il y a presque deux ans maintenant au moment où je l’ai fait, nous n’étions que 15 en tout, sur toute la route et chacun son rythme donc pas du tout en mode foule. Je suis comme toi, je n’aime pas du tout, les attrapes touriste bondées de monde !!
    Bon voyage

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *