La meilleure façon de visiter les sites les plus touristiques

Parfois j’aurai aimé vivre à l’époque où de nombreuses terres étaient encore inconnues. J’aurai été explorateur! Comme dans le film d’animation La Haut! j’aurai pu « explorer, l’inexploré ! ».

Mais voila, c’est quelque chose de pratiquement impossible aujourd’hui. Les plus beaux sites, naturels ou construits, sont aménagés, payants, touristiques. Ouverts, 7j/7 et toute l’année, des milliers de gens sont à vos côtés lorsque émerveillé, vous découvrez les yeux grands ouverts un site datant de l’Égypte antique, de l’époque pré-colombienne, incas ou encore de l’époque Ming.

Alors comment on fait ? On demande de fermer le parc rien que pour nous ? On râle toute la journée après les autres touristes qui doivent penser la même chose ? Non pas vraiment!

Voici donc mes astuces pour trouver un bon compromis, être seul sur des sites accueillant des milliers de visiteurs par jour et profiter à fond sans être pollué par les autres.

Arriver tôt, à l’ouverture

Ok, tous les guides le disent, ce n’est pas nouveau. Et on pourrait se dire que justement, tous le monde va faire pareil et donc que ce conseil n’est pas le meilleur. Détrompez-vous… C’est une VRAIE bonne idée. Il y aura d’autres visiteurs comme vous, mais en petit nombre, croyez-moi.

J’ai ainsi pu être la première à fouler le Wayna Picchu au petit matin, une des première également à me balader dans la brume sur le Machu Picchu, seule pendant plus d’une heure à admirer les chute d’Iguazu sur les passerelles supérieures côté argentin, seule sur le site de Pisac dans la vallée sacrée, et j’en passe encore !

Prendre son temps

Je ne le répète pas assez souvent, mais c’est la clé d’un bon voyage (sécurité, plus de chose à voir, …). Si vous êtes avec un énorme groupe, rien ne sert de courir pour arriver avant eux à chaque endroit car au final, c’est vous qui n’allez rien voir à être trop préoccupé par leur avancée plutôt que par ce qui vous entoure.

Laissez donc passer le troupeau, même si cela veut dire pour vous attendre près de 30 minutes. Après tout, vous avez bien un guide à lire, une photo à prendre ou un beau paysage à admirer, non ?

Facilité d’accès

Si on vous propose à l’entrée des navettes, des mini trains, ou tout autre moyen de transport qui ne vous obligeront pas à marcher, refusez et utilisez vos jambes! A moins que le trajet à pied dure deux heures ou soit très pentu (comme par exemple au Machu Picchu !), il est préférable de ne pas suivre le premier flot de visiteurs. Ils vont en effet attendre touts ensemble l’arrivée du convoi et pénétrer le site tous en même temps! En arrivant à pied, vous aurez bien souvent un temps d’avance sur le troupeau… De plus, vous verrez d’autres choses qu’ils ne verront pas.

Photo, qui me prends ?

Bon, c’est vrai, l’avantage des gens autour de vous, c’est qu’il peuvent vous prendre en photo…, à condition qu’ils sachent se servir de votre appareil photo ! Et ce n’est pas si simple. Entre ceux qui ne comprennent pas pourquoi il n’y a pas de visuel sur l’écran et qu’il faut regarder dans l’œil pour prendre la photo, ceux qui vous coupent les pieds, ceux qui vous prennent en gros plan en oubliant le principal, soit le site derrière vous, ceux qui n’ont pas compris où se trouvait le bouton déclencheur… Bref, j’aurai mille anecdotes à raconter, comme par exemple la fois où finalement, je n’ai pas pu avoir ma photo avec le phare du bout du monde à Ushuaia parce que la fille n’a jamais saisi le sens de l’appareil… haha !

Le mieux, c’est donc d’apporter un pied et d’utiliser le retardateur. On a ainsi vraiment besoin de personne. Il en existe en aluminium ultra léger, ultra portatif et pas cher. Pas besoin de s’équiper d’un pied de professionnel si on veut conserver un sac facile à soulever.

Si vous ne souhaitez pas vous encombrer d’un pied, vous avez l’alternative de la perche ! C’est plus léger, plus facile à ranger mais c’est aussi plus restreint car vous ne pouvez faire que des portraits de vous !

Les meilleurs moments de la journée pour la luminosité et donc vos photos sont de 8h à 10h et de 16h à 17h. C’est parfait, on a dit qu’il fallait arriver tôt et prendre son temps !

Obligé de passer par un tour ?

Si vraiment vous n’avez pas le choix et donc que vous devez vous taper le bus de colo, le guide, le papi, le gamin, et le bon touriste qui râle… le tout en troupeau, soyez souriant et patient.

A priori, si vous êtes tous ensemble c’est que vous avez tous les mêmes envies sur le site. N’hésitez donc pas à demander aux autres de se pousser pour la photo, il en feront de même !

Le guide est votre meilleur partenaire de marche car tout le monde le « suit ». Vous serez donc la première arrivée !!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *