Le marché aux oiseaux de Yogyakarta

Le plus grand marché aux oiseaux de l’ile de Java se trouve dans la ville de Yogyakarta. Auparavant, celui de Jakarta était le plus connu mais c’est à Jogja (nom de la ville raccourci) que le sultan vit et c’est également la ville culturelle de l’île. C’est donc ici désormais que le marché s’est le plus développé.

DSC_3192

Au détour d’une rue, j’ai rencontré Heing qui m’a conduit sur son scooter au marché et m’a fait une sorte de visite guidée privée, un vrai bonheur!

Au sud de la ville donc, des milliers d’oiseaux sont à disposition ainsi que d’autres espèces animales que l’on ne penserait pas pouvoir acheter.

Le marché débute avec les fabricants et vendeurs de cages, toutes fabriquées à la main, en bambou. Petite, grande, en bois teinté ou brut, chacune est différente. On en trouve même certaines avec des symboles chinois ou ornées de fleurs sculptées.

DSC_3183

Et puis très vite, on est submergé par les couleurs, le chant des oiseaux, les odeurs ! Il y a toutes sortes d’oiseaux, du canaris à la perruche en passant par le corbeau, le coq, la poule… J’ai même vu une dame blanche et des chauves souris ! Les indonésiens mangent ces dernières lorsqu’ils ont des problèmes pulmonaires.

DSC_3217

On pourrait se demander pourquoi il y a cette culture de l’oiseau en cage dans un pays si proche de la nature !  Un oiseau est fait pour voler, pas être en enfermé ?!! Heing m’explique que les indonésiens aiment beaucoup avoir des oiseaux dans leur maison, c’est comme un autre type d’animal domestique dont ils s’occupent avec passion. Un véritable hobby national!

De plus,  m’explique-t-il, le chant des oiseaux apporte plus de sérénité et apaise les esprits. Je doit avouer que malgré le nombre d’oiseaux autour de moi, chantant à tout va, je n’ai pas du tout eu envie de me boucher les oreilles, bien au contraire !

DSC_3215

Il y a également de belle cloche tissée en bambou, renfermant de magnifiques coqs. Ceux-ci sont dédiés au combat, même si c’est illégal en Indonésie !

Enfin, au fond du marché se trouve un espace réservé à des concours. Chaque mois, les propriétaires d’oiseaux viennent avec leur vedette qu’ils installent au sommet de la toiture. Chaque oiseau a son emplacement numéroté. Un jury élit ensuite le meilleur chanteur, danseur, le plus bel oiseaux, etc…

DSC_3206

Des oiseaux mais pas seulement…

Dans cette cacophonie de perroquets, tourterelles, inséparables et pigeons, on trouve également des animaux à poil, écaille ou carapace ! Ici, les indonésiens viennent trouver leur bestiole de compagnie. Lapin, chat, chiot, singe (oui c’est légal et possible d’en détenir un ici), tortue, piton, gécko, …

DSC_3194

On trouve même des poissons combattants qui sont utilisés pour les voir se battre dans leur bocal. Encore un jeu illégal mais pratiqué ici.

Au delà des cages de toutes sortes enfermant tous les animaux possibles, on trouve des étals d’accessoires tels que des mangeoires, des trapèzes, des mini-portes, des tiges de bambou de remplacement.

DSC_3212

Et bien entendu, on trouve de la nourriture pour oiseaux, et que mange t’il? Des vers biensur ! Et vivants… Vous trouverez donc d’immenses bacs remplis à ras bord d’insectes grouillants ! Estomac sensible s’abstenir !

DSC_3220

Alors, arrivez tôt pour éviter les touristes et faire de belles photos pleines de couleurs !!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *