Les dortoirs en voyage, guide de survie

Dormir dans une hostal/guesthouse n’est généralement pas très cher, mais lorsqu’en plus les lits sont en dortoir, le prix devient alors vraiment attractif. On peut parfois même se retrouver dans un dortoir de 20 lits, superposés, à l’aise !

Dortoir_guide_survie_CG

Comment garder un certain confort?  Quels avantages et inconvénients? Je vous dévoile ici mes impressions et astuces pour « survivre » en dortoir.

Types de dortoirs

Généralement, les grands dortoirs avec lits superposés sont situés dans ce que l’on appel des « Party hostal ». Comme son nom l’indique, ce sont des guesthouse où la fête fait place chaque soir. Il y a généralement un bar et des tables de billard. On retrouve alors principalement des jeunes en voyage, de 20 à 27 ans environ qui passent une bonne partie de leur journée à dormir…

Dans les hostals plus simple, on parle plus de chambres compartimentées. De simples lits installés côte à côte et en moindre quantité. La salle de bain se situe généralement dans la chambre elle-même et nous évite ainsi les douches à l’extérieur. C’est un peu plus cher (quoi que pas forcement!). Cependant, il y a rarement des casiers ou de la place pour sécuriser ses affaires !

Les indispensables

  • Les boules quies pour ne pas entendre les personnes qui ronflent, celles qui rentrent de soirée à 4h du mat, ceux qui se lèvent à 5h du mat et qui rangent leur sac à la dernière minute, juste avant de partir, sans compter les quelques couples…
  • Un pyjama. Bon ok, beaucoup ne s’en encombre pas, les garçons restent en caleçon et les filles… bref, je préfère oublier le côté « glamour » et pouvoir dormir tranquillement sans me soucier de ce que peuvent justement voir les gens qui rentrent à 4h du mat de soirée, bien imbibés !
  • Des tongs que l’on utilise dans les douches collectives. Ce n’est parfois pas très propres et cela évite d’attraper je ne sais quoi aux pieds !
  • La lampe frontale ou à dynamo histoire d’éviter les vêtements, sac, chaussures et tout ce qui traine au sol pendant votre pause pipi de la nuit. Ou tout simplement pour ne pas s’étaler depuis le haut de son lit.

Avantages

  • Le prix biensur
  • Les rencontres plus faciles et la possibilité de programmer des visites ou soirées en groupe
  • Les échanges de bons plans dans les espaces communs
  • Souvent plus de services tels que la laverie, l’échange de livres, etc.

Inconvénients

  • Moins d’intimité
  • Obligation de se changer dans les douches parfois à l’extérieur, ça caille !
  • Le bruit (mais problème résolu avec les boule quies)
  • La lumière de ceux qui rentrent tard et ne font pas attention.
  • L’odeur ! parce que dans un dortoir où 20 personnes passent la nuit… Le lendemain, c’est pas joyeux !
  • La sécurité des affaires. Bien que souvent, il y a des casiers que l’on ferme avec son propre cadenas.

Mes astuces

Dortoir guide de survie

  • Prenez le lit du bas. Celui-ci est certes plus visible de tous mais il est moins évident d’accéder à ses affaires depuis le lit superposé. De plus, si vous devez vous lever la nuit, facile ! Sans compter qu’en étant sur le lit supérieur, vous êtes plus proche du plafonnier. Les allées et venues incessantes en soirée avec la lumière dans la figure vous ferons regretter la place du bas, bien protégée.
  • Disposez votre serviette de bain ou un grand foulard coincé avec le matelas du haut. Vous aurez ainsi un sorte de rideau qui vous procurera plus d’intimité.

Et vous, quels sont vos petites habitudes en dortoir ?

2 Réponses à “Les dortoirs en voyage, guide de survie

  • Vive la vie en dortoirs. Très ingénieux ton système de rideau.
    Il ne faut pas penser à celui qui va prendre le lit du dessus et qui fait Pipi au lit ou qui vomi le trop plein de la soirée trop arrosée!!! Lol

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *