Voyage en solo au féminin

Avant de partir, j’ai souvent entendu « Tu pars seule?, tu n’as pas peur? » Non ! La peur attire le danger; même si il ne faut pas non plus faire n’importe quoi.

Je ne suis pas fan de ce type d’article qui, au final, effraient plus qu’ils ne rassurent. Énoncer toutes les possibilités de ce qui peut arriver n’est pas ce qui mets le plus en confiance !

Voyager seule Equateur

Voici plutôt mes top avantages et inconvénients au voyage en solitaire (mais pas triste !) et les quelques règles que je suis la plupart du temps.

Je voyage seule, les avantages

  • On rencontre beaucoup plus de personnes, tous les jours. Les gens nous abordent plus facilement et inversement. Le soir, si je suis seule au moment du repas, je m’incruste tout simplement dans un groupe, ravi de m’accueillir et partager les récits de la journée.
  • Les locaux nous prennent moins pour des touristes (vs voyageurs) et sont beaucoup plus amicaux. On fait des rencontres superbes et parfois très atypiques. A Latacunga, une vieille dame a voulu m’accompagner au marché parce que je cherchais ma route. Ce matin, je me relaxais sur un banc et une autre femme est venue taper la causette avec moi. Accompagnée, elles n’auraient vu qu’une touriste de plus !
  • On a bien évidemment beaucoup plus d’autonomie d’itinéraire, de lieu où loger, manger. Les visites sont au grès de ses propres envies.
  • On a plus de temps. Les journées se déroulent à son propre rythme. On est donc beaucoup moins fatigué au final.
  • Le must pour moi c’est pendant les randos, ballades dans la forêt, dans la campagne, dans un parc ou une réserve. Aucun bruit de discussion ou autre ne vient polluer les sons vivifiants de la nature. C’est un véritable moment de ressource !

Le peu d’inconvénients que j’ai pu trouver (et j’ai cherché)

  • On est peu sur les photos !
  • La famille s’inquiète parfois (on ne voudrait pas qu’elle se rende trop malade quand même !)
  • Pour certaines excursions, il faut chercher justement d’autres compagnons de route pour partager les frais. Mais là encore, le fait d’être seule arrange souvent les choses…

Les bonnes conduites (un peu à l’extrême)

Sans forcément tout suivre à la lettre, ces règles sont la base que l’on adapte en fonction des situations. Si en revanche, à un moment donné, vous vous sentez mal à l’aise, pas vraiment en sécurité, alors on revient aux fondamentaux et on applique ce qui suit.

  1. La nuit, trainer tu éviteras
  2. L’alcool, avec modération tu consommeras
  3. Ton calme, tu garderas
  4. Ta tenue, correcte tu assureras
  5. Les us et coutumes locales, tu respecteras
  6. Avec retenue, tu te comporteras
  7. Un minimum d’anticipation et d’organisation, tu auras

Il y a aussi d’autres recommandations qui ne sont pas propres à une femme ou un homme mais simplement pour garantir un maximum de sécurité tel que conserver son passeport avec soi, caché et ne le sortir que pour les vraies autorités… (même là, on peut vous embêter en vous demandant un bakchich pour le récupérer, mais bon il ne faut pas devenir paranoïaque !).

La meilleure des consignes : soyez patient, prenez votre temps (la précipitation et l’énervement n’ont jamais favorisé les échanges et l’analyse de la situation).

ET SUIVEZ VOTRE INSTINCT, c’est votre meilleur ami en voyage. Si vous ne le sentez pas, n’y allez pas. Vous ne gagnerez jamais LE truc exceptionnel à voir en prenant des risques !

6 Réponses à “Voyage en solo au féminin

  • charlotte trutat
    4 annéespassé

    Interessantes recommandations. Tu es la preuve qu’une femme seule peu faire le tour du monde!

  • Coucou! Je lis avec intérêt ton blog car je pars seule début juillet, direction l’Amérique du Sud. Seulement pour 3 mois mais bon, quand même, ça me fait un peu peur, surtout de ne pas partager…

  • Tu sais, tu n’es jamais vraiment seule, surtout si tu dors en Backpackers !!

  • J’ai lu votre blog, et c’était très intéressant. Dans 15 jours, moi aussi je partirai seule pour la première fois! Je suis Belge, et je pars pour la France, ce qui n’est pas si loin, mais on ne doit pas aller loin pour trouver des nouveautés.

    • Bonjour, je suis Belge et voyage également souvent seule depuis quelques années. Si tu veux que nous fassions connaissance pour éventuellement partager les joies du voyage (et surtout les prix qui sont toujours très désavantageux pour les « single »), merci de me répondre !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *