La Vallée Sacrée (Pisac, Ollantaytambo, Moray)

Je voulais faire la vallée sacrée mais pas en trek à 600 dollars. Je voulais voir le Machu Picchu mais sans le train à 100 dollars. Et en plus, j’avais du temps ! Je suis donc restée une dizaine de jours à Cusco et j’ai fait la vallée sacrée par mes propres moyens !

Ollantaytambo Ruines

Le Bolleto Touristico

Pour visiter tous les sites autour de Cusco tels que la vallée sacrée ou la vallée du sud, quelques sites et musées de la ville, il vous faut vous procurer obligatoirement le Bolleto Touristico. Sans cela, les sites vous seront refusés d’accès.

Tarif tout compris (130 soles) ou étudiant (70 soles), celui-ci est valable pendant dix jours et n’inclus pas le Machu Picchu.

Rendez-vous à l’office de tourisme de Cusco, à deux pas de la Place des Armes, pour vous le procurer. Vous aurez de plus toutes les informations utiles pour vos expéditions aux alentours de Cusco.

Pisac

Terrasses de Pisac

En prenant un mini bus depuis le terminal de Pisac à Cusco, il vous en coûtera seulement 4 soles et une heure de trajet pour rejoindre Pisac. Demander ensuite une hostal pas chère, pour 15 soles seulement et les habitants vous en indiqueront une aisément. Pisac est plutôt un village mais très touristique, ne vous attendez donc pas à trouver la perle en terme d’habitation.

Pour ma part, j’ai logé dans une hostal à l’entrée de la ville, chambre individuelle pour 15 soles avec salle de bain partagée. Petit bémol, pas d’internet mais pour seulement une nuit, ce n’est pas très grave.

Vous pouvez aussi visiter les ruines et la ville en une seule journée allée-retour depuis Cusco !

Dans le centre de Pisac (on ne peut pas dire qu’il y ait de banlieue non plus !), le marché artisanal fait place partout, sur la place des armes, dans les rues. Tout est conçu pour les hordes de touristes qui viennent chaque jour en tour organisé, y passent seulement quelques heures et repartent. Les marchands parlent tous anglais et les prix sont à négocier sec.

Marché de Pisac

Au petit matin, préparez-vous pour une ascension de deux heures afin de rejoindre les ruines. Pour ceux qui ne souhaitent pas marcher, il est possible de prendre un taxi pour 20 soles, rien que ça !! Vive les touristes.

Vue des terrasses de Pisac

Sur le trajet plutôt ardu vers les ruines, vous pourrez admirer les terrasses vertigineuses en carrée, les cascades et rivières qui s’écoulent de toute part et surtout, la vue splendide des collines et des montagnes autour de Pisac. C’est magnifique ! On aperçoit au loin d’autres terrasses courbes, la ville et son marché.

Ollantaytambo

Ollantaytambo Ruines

L’un des plus beau site à mon goût ! Vous avez la possibilité de vous y rendre depuis Pisac si vous y avez passé la nuit où que vous souhaitez tout fait en une seule journée.

Ollantaytambo se situe à 1 heure et demi de Pisac. Pour vous y rendre, il faudra passer par la ville de Urubamba (à 1h de Pisac et 30 minutes d’Ollantaytambo en combi). Pour le retour, prenez un combi jusqu’à Urubamba, puis un autre vers Cusco. Il existe des combis directs vers Cusco mais il mettent le même temps et sont bien entendu plus chers !

Le site est très facile d’accès, il se situe au pied de la ville juste derrière la place principale. Il se visite en 1 heure et l’ascension jusqu’au sommet se fait aisément.

Les ruines sont composées de terrasses carrées, de chemins reliant les deux parties, d’un village perché et ses maisons incas, et d’un autre au pied des terrasses. Ollantaytambo est majestueux et imposant.

Ollantaytambo Ruines

La ville d’Ollantaytambo est aussi à visiter avec ses ruelles étroites et parfaitement alignées. Les murs des maisons sont tous de pierres taillées. Il n’y a pas de véhicules à moteurs qui y circulent. Les montagnes entourent la ville et l’eau circule à sa guise par des rigoles dans chaque recoin.

Moray

Le site de Moray se trouve à côté de la ville de Maras, qui accueille également les mines de sel « Les Salinas ». Entre Maras et les ruines de Moray, il y a un bout de chemin important. Y aller avec un combi puis avec un taxi pour rejoindre les ruines coûte plus cher que passer par un tour. Faites plusieurs agences à Cusco et trouvez la meilleure équation.

Pour ma part, je suis passée par un tour comprenant la visite de Moray avec un guide, le site des Salinas et une halte dans une feria artisanal avec démonstration de fabrication de tissu et coloration des laines d’Alpaga. Le tout pour seulement 30 soles la journée.

 Feria coloration alpaga

Le site de Moray est particulier avec ses terrasses circulaires. Véritable centre d’acclimatation des plantes, le site est très bien préservé et c’est encore une fois une merveille. Vous pouvez faire facilement le tour mais il est interdit de marcher sur les terrasses qui finissent par s’effondrer sous les milliers de pas des touristes.

terrasse inca et agriculture

Il existe dans la vallée sacrée bien d’autres sites. Sacsayhuaman, Chinchero ou encore Tambomachay; les avez-vous visité ?

2 Réponses à “La Vallée Sacrée (Pisac, Ollantaytambo, Moray)

  • Je suis en train de lire le lonely Planet et ils disent qu’il faut réserver les treks pour aller au Machu Picchu 6 mois en avance :O rassure moi, on peut le faire sans?? C’est ce que tu nous expliques? (parce que aller au Pérou sans voir le Machu Picchu…J’aurais trop les b*****!)

  • En effet, il faut réserver à l’avance pour le inca trail mais je ne l’ai pas fait. Je crois savoir qu’il y a des treks alternatives qui ne nécessitent pas de réserver à l’avance et qui coûtent beaucoup moins chers. Je n’en sais pas plus. Comme je l’indique, il y a pleins de moyens de voir le Machu (train, bus, trek, etc) avec ou sans temps devant toi. Tu n’es pas obligée d’y aller avec un trek de 4 jours ! Donc pas d’inquiétude !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *