Tour du Monde, comment j’ai sauté le pas.

Tous les matins, on se répète : je rêverai partir faire le tour du monde, rencontrer d’autres cultures, profiter de chaque instant, vivre!

A chaque vacance, on se dit que l’on a vraiment une vie de chien à trimer toute l’année pour 15 malheureux jours dans un environnement qui nous convient. Qu’enfin, on est bien; les doigts de pied en éventail, au soleil en train de vivre d’autres expériences magiques. Vous me direz, c’est normal! C’est ce que l’on appelle les vacances ! oui, mais pas seulement…

Tous les ans, au moment de choisir sa prochaine destination, on se dit : « alors, Macchu Picchu au Pérou ? Baie d’Ha Long au Vietnam ? Plage au Brésil ? » Et oui parce qu’il faut faire un choix ! et « une fois que j’aurai vu le les chutes d’Iguazu, je n’aurai pas le temps de voir vraiment l’Argentine, ses habitants, être au cœur de leur culture… »

Et puis un jour, on se dit, pourquoi je ne fais pas le tour du monde ? Pourquoi je ne verrai pas la Muraille de chine, la barrière de corail et le Kilimandjaro en un seul voyage ? Pourquoi je ne pourrai pas faire de ma passion mon quotidien?

Pourquoi pas ?

Quelques recherches et quelques prévisions budgétaires plus tard, me voilà en train de planifier mes destinations, poser ma démission et quitter tout ce que j’ai pour entreprendre mon aventure, au-delà de tous mes rêves.

A force de le penser, à force de le dire, je l’ai fait !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *