Rencontres et mariages dans les montagnes péruviennes

Au Pérou, il y a les grandes villes et les villages de montagne, les gens d’aujourd’hui et les us et coutumes d’antan.

Dans les montagnes de la cordillère, les péruviens vivent encore avec les traditions des anciens. Un guide m’a raconté comment se font les rencontres, les mariages, quels sont les symboles de ces relations amoureuses. Je vous les retranscris ici.

amour au Pérou

Célibat et symboles

Les femmes célibataires portent leur cheveux tressés en une seule natte tandis que les femmes mariées (et ayant à priori des enfants) en portent deux. Il est dit que c’est pour le confort du bébé porté sur le dos. Il a ainsi le visage au milieu et peut aussi s’accrocher en maintenant les deux tresses avec ses petites mains.

Femme mariée au Pérou, deux tresses

Il y a quatre degrés de femmes célibataires et des codes associés afin que les hommes puissent reconnaitre celles dont le cœur est à prendre au non.

  • Premier niveau : les femmes n’ayant aucun plan de mariage et souhaitant rester célibataire pour le moment. Celles-ci se laissent les cheveux simplement tressés ou relâchés. Aucune fioriture !
  • Deuxième niveau : les femmes ayant des plans de mariage mais n’étant pas pressée. Celles-ci ajoutent un ou deux barrettes dans leurs cheveux.
  • Troisième niveau : les femmes ayant clairement envie de se marier et étant à la recherche d’un époux. Ce sont plusieurs barrettes qui sont alors fixées de chaque côté de la tête de ces femmes.
  • Enfin, le dernier niveau : les femmes qui veulent à tout prix trouver un mari et qui indiquent clairement « je suis libre et disponible tout de suite ! » Ces femmes ornent leurs coiffures de barrettes et portent un chapeau sur lequel elles ajoutent des fils de couleur et de multiples fleurs. On pense à un grand panneau clignotant !

Rencontre et rapprochement

De manière générale, et toujours dans les petits villages de montagne, les habitants se connaissent tous et sont assez réservés. Il n’est pas toujours évident de rencontrer quelqu’un ou du moins de l’approcher. Il existe alors une technique de « drague » typiquement péruvienne.

Une fois par an et ce depuis longtemps, se déroule pendant une semaine, la « fiesta patronal ». L’alcool y coule à flot et les habitants font la fête toutes les nuits. Un mois avant, les hommes intéressés par une femme vont commencer à lui faire comprendre leur intérêt en leur lançant de petits cailloux pour les taquiner. Les femmes font comme si elles étaient intimidées et terrifiées. Lorsqu’elles sont également intéressées, elles rentrent alors dans le jeu en renvoyant également des petits cailloux.

Les hommes peuvent alors profiter de la fête du Saint Patron le mois d’après pour courtiser véritablement la femme de leur choix.

Aujourd’hui, il existe également tous les dimanches une fête folklorique permettant aux jeunes gens de se rencontrer. Cela augmente les chances et évite d’attendre un an.

Demande en mariage et officialisation

Une fois qu’un jeune couple souhaite officialiser sa relation et se marier, l’homme doit alors faire sa demande auprès des parents de la jeune fille.

Pour cela, il dépose devant la porte de la maison familiale une dote, composée essentiellement de fruits, légumes et autres produits de l’agriculture. Le candidat accroche également sa paire de sandale sur la porte. Si le lendemain matin, la dote et les sandales ont disparu, cela signifie que les parents accordent la main de leur fille à ce prétendant.

Cadeaux de mariage

Le jeune couple quittant le domicile parental pour aller dans sa propre maison, reçoit des cadeaux représentatifs de ce que l’on attend de lui. Santé et enfants. On leur offre alors des casseroles pour bien manger et des couvertures pour… et certains se retrouvent avec plus qu’il ne leur en faut !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *