Quilotoa, lagune cristalline

Quilotoa est un volcan d’Équateur dont le cratère, profond de plus de 200 mètres, constitue une grande lagune d’eau cristalline. Le tout à 3900 mètres.

A 2 heures de Latacunga

L’allée est absolument magnifique. Le bus slalom entres les montagnes verdoyantes à perte de vue. L’ombre des nuages défile sur les flancs.

On croise les habitants en tenue traditionnelle sur le bord de la route et j’ai même aperçu quelques Lamas (ou leur cousin, les Alpagas) par-ci par-là.

En ce moment, ce sont les élections régionales et les équatoriens sont apparemment très engagés. Ce matin-là, ils bloquent les rues de la ville avant Quilotoa (Zumbahua). Nous ne pouvons pas continuer plus loin.

C’est à l’arrière d’un pick-up que trois autres routards et moi-même avons fait les derniers kilomètres, ballotés dans les virages, le pied !

Le lac de Quilotoa, descente facile… !

Quand nous arrivons, le lac s’impose devant nous. L’eau cristalline reflète les nuages, c’est surprenant ! Les montagnes entourent le cratère. Il faut 6 heures environ pour faire tout le tour.

Quilotoa et son cratère, lagune cristalline

Deuxième alternative pour ceux qui comme moi décident de faire le site en une seule journée ; descendre au bord du lac puis remonter… Il y a 400 mètres de dénivelé. Facile ? Oui, à la descente, mais pour remonter ! Ce n’est pas la même chose, surtout à 4000 mètres d’altitude. Poumons, tête, mollets, cuisses, tout y passe. Ça fait mal, mais le paysage est tellement beau, qu’on en oublie tout !

On croise d’autres touristes qui descendent et se moquent de ceux qui remontent, rouges écrevisse et complètement à bout de souffle!! Ils ne savent ce qui les attend au retour, héhé !

Une fois remontées vers 3 heures, la brume s’est levée tout autour de nous. On est carrément dans les nuages ! On ne voit plus rien au loin.

Si haut, toujours sur terre, et si près des nuages que l’on peut les toucher.

Mes efforts en vidéo, héhé !!

Mes p’tites recommandations

  • Il y a deux bus qui partent de Latacunga. Un à 9h et l’autre à 11h. Je vous conseille de prendre celui de 9h car cela vous fera arriver à 11h. Le meilleur moment pour la lumière et l’ensoleillement.
  • Emportez un pique-nique que vous dégusterez au pied du cratère.
  • N’oublie pas la crème solaire ! (sinon, vous allez peler comme moi pendant 1 semaine) ET un chapeau, on évitera l’insolation ! On ne plaisante pas. Ca tape sévère !
  • 10$ la remontée en mules si vous ne parvenez pas à le faire à pied. Mais pensez que même en soufflant comme un bœuf, en entendant vos muscles hurler, vous serez super content une fois arrivé en haut !

Quand tu ne peux pas revenir

Au retour, toujours pas de bus à cause des « manifestants ». J’ai donc fait du stop et c’est une famille équatorienne qui m’a gentiment ramenée à Latacunga, à une heure de route en voiture !

Journée étonnante, entre le transport, les paysages, le lac et mes joues qui ont littéralement cramées à 4 000 mètres !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *