Otavalo Market – Les 2 visages

Otavalo est une ville située à deux heures de bus de Quito en direction du nord-est. Elle accueille chaque jour le plus grand et le plus réputé marché artisanal des Andes.

Le marché dure toute la journée et le samedi, est le jour qui est bien entendu le plus touristique.

Qu’est que l’on peut y dénicher ?

On y trouve de tout, vêtements, bétails, peintures, tissus, objets typiques des Andes, etc. Voici quelques photos qui parlent d’elles-mêmes.

Sans acheter, qu’est-ce que j’y ai fait ?

C’est un marché vraiment grand. Il faut entre une à deux heures pour faire le tour. Même si pratiquement tous les étals se ressemblent, on peut trouver sur chacun le détail qui fera la différence. J’ai alors dégainé mon appareil photo, profité des couleurs qui inondent de toutes parts. Les allées sont étroites et on pourrait se croire dans un souk où les tissus cachent même le ciel.

La plupart des femmes portent les tenues traditionnelles assorties de leur chapeau (il faut que je m’en achète un!). J’ai également essayé de papoter avec les marchands (j’ai bien dit « essayé » car pas évident avec mon espagnol !).

Vers midi, petite halte au fond du marché où se trouvent des stands pour manger. L’équipement est sommaire. Une table, deux bancs en bois et un grill où mijotent différentes choses. Tout est traditionnel, la soupe de poulet, celle au maïs. Il y a des étals de porc braisé servi avec les pommes de terre et le yucca frits. C’est un vrai délice !

Le deuxième visage du marché d’Otavalo

Comme tout lieu connu, il y a forcément abondance touristique et malheureusement les désagréments qui vont avec. Le tourisme afflue chaque année de plus en plus et les prix deviennent alors exorbitants. On pourra facilement vous demander 90$ pour un tapis de 20 cm². Quand on sait que l’on mange pour 2$ et qu’une heure en bus coûte 1$, cela fait un peu cher le mini tapis.

Pratiquement tous les marchants parlent directement en anglais et les négociations sont assez difficiles car les touristes (pour la plupart des américains) ne jouent pas le jeu de marchandage.

Enfin, les sourires sont plus rares et il est difficile de faire des portraits sans que l’on vous refuse la photo ou demande de l’argent! Chose qui n’est pas vraiment usuel ici en Équateur. Bien au contraire, les habitants sont des gens agréables, souriant et heureux de partager avec vous leur histoire.

Il ne s’agit que de petites contrariétés comparé au plaisir d’errer dans les allées du marché. Je voulais simplement attirer l’attention sur les attitudes adoptées parfois par les touristes (nous !). Respecter les coutumes et les gens doit être notre priorité.

Alors allez-y, profitez et revenez avec pleins de souvenirs, de couleurs et de sourires dans la tête !

Une réponse à “Otavalo Market – Les 2 visages

  • Il me tarde tellement d’y être, je suis heureuse de commencer par un pays réputé pour la gentillesse de ses habitants 🙂

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *