De l’Equateur au Pérou, frontière terrestre

Ça y est, après 3 semaines en Équateur, je viens d’arriver au Pérou. Pour cela, j’ai traversé la frontière terrestre en passant par Macara. Un long trajet en bus de 10h.

Frontiere Equateur Pérou

Départ de Loja (Équateur)

La veille de partir pour le Pérou, je me suis rendue à Loja, l’un des points de départ des bus à destination du Pérou. J’ai acheté mon billet 12 dollars pour un départ à 6 heures du matin. Je me suis trompée de compagnie de bus et m’en suis malheureusement rendue compte après. J’ai pris un billet hyper tôt le matin pour un bus local ! L’autre compagnie, Loja International, la plus réputée part à 7h (beaucoup mieux !), possède des bus « tout confort », et emprunte un chemin direct !

Le mien n’a roulé que sur les routes secondaires. Bonjour les zigzag et les nids de poule sur le trajet! On ne compte pas non plus les nombreux arrêts pour prendre ou déposer n’importe qui tend le bras le long de la route. Une belle expérience en somme !

Le poste frontière de Macara

Arrivée à la frontière côté Equateur, le bus s’arrête pour faire viser sa sortie du pays. Il n’y a pas grand monde. Puis le bus passe la zone entre-deux et s’arrête côté péruvien cette fois-ci. Rebelote, on descend du bus pour faire tamponner son entrée au Pérou auprès du douanier. Ca y est, je suis passée sans encombre au Pérou !

Petit conseil : Au poste de douane d’entrée du pays (ici le Pérou, mais c’est partout pareil en Amérique du Sud), même si vous avez l’autorisation pour un visa de 90 jours, le douanier vous demandera combien de temps vous comptez rester. Ne dites pas moins de 90 jours car si vous le faites, la date présumée de votre sortie du pays sera indiquée sur votre passeport, et vous ne pourrez alors pas rester plus longtemps si vous changer d’avis en cours de route !

Du côté péruvien, premières impressions

Le bus redémarre, et nous voilà parti pour effectuer les 3h30 restantes jusqu’à Piura, destination finale du bus. On aura encore trois autres contrôles des douanes sur le reste du trajet. Vérification du bus, des portes, des passagers.

La température a grimpé de 7 degrés depuis Loja (il fait presque 34 !), on crève de chaud dans le bus.

On descend progressivement vers la côte Pacifique. Les montagnes disparaissent à l’horizon, laissant place à de grandes étendues, plutôt désertiques. La végétation devient moins dense. Les villes de terre, poussiéreuses, sont encombrées de détritus qui sentent mauvais. Les maisons en terre et en paille se confondent dans le décor. Les pick-up sont remplacés par des tuk-tuks qui défilent dans un vacarme de klaxons. On pourrait presque se croire en Inde !

A une heure d’arriver, on fait un dernier stop pour charger la totalité de la soute du bus de melons bien juteux, normal ! J’aurais bien fait une pause dégustation…

Chargement melon Péroua

A très vite pour une aventure péruvienne !

2 Réponses à “De l’Equateur au Pérou, frontière terrestre

  • REGINE ET DENIS
    3 annéespassé

    nous te suivons avec attention ,nous te souhaitons une bonne route, très enrichissant ce contact avec les diverses populations que tu rencontres

  • Ti Père et Ti Mère
    3 annéespassé

    Nous te suivons de jour en jour et voyageons avec toi par la pensée. Nous aimerions beaucoup faire la même chose, mais les années sont la. Profite au maximum, ce périple sera inoubliable.
    Bisous bisous.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *